⟵ Retour

Tribune: Pour le Karaté aux JO de Paris 2024

Tribune publiée dans le journal "L'Equipe" le 15 février 2020.

La France figure parmi les pays les plus médaillés dans cet art martial qu’est le karaté avec 14 titres aux quatre derniers championnats du monde, 7 titres aux championnats du monde de Paris en 2012 et 6 titres aux championnats d’Europe à Montpellier en 2016.

Une nouvelle fois, l’équipe de France de Karaté cadets-juniors et espoirs est revenue du Championnat du monde de Karaté au Chili avec la 3ème place au rang des nations en octobre dernier.

Alors que le Karaté entame son histoire olympique en 2020 en étant représenté comme sport additionnel aux JO de Tokyo, l’idée n’a pas été reprise pour les Jeux Olympiques de 2024 organisés à Paris.

Il est donc prévu la présence de quatre sports additionnels seulement, alors qu’il est possible d’en intégrer davantage.

Cette décision de ne pas y intégrer le Karaté est regrettable à double-titre.

D’une part, parce que le Karaté représente, en France, 250 000 licenciés, dont 35% de femmes. Cet art martial figure donc parmi les sports ayant une représentation féminine similaire à la moyenne nationale (la part des femmes ayant une licence en 2014 s’élevait à 37%). Ajouter le Karaté comme sport additionnel aux JO de Paris permettrait donc de mettre en avant les françaises karatékas, d’autant qu’elles sont multi-récompensées, notamment en 2016 avec 3 médailles d’or rapportées des championnats du monde de Linz (Autriche).

Elles sont à ce jour championnes du monde en titre.

D’autre part, puisque la France excelle dans la pratique du Karaté, l’omettre des sports additionnels aux JO de Paris en 2024, priverait la France de réelle chance de médailles.

Le palmarès de l’équipe française de Karaté a été rappelé ci-avant. Le Karaté est un sport en France qui fédère - les femmes et les hommes – qui met en avant l’excellence sportive française mais aussi qui transmet des valeurs riches à celle du sport : amitié, liberté, éducation, universalité, respect et santé. 

Le Karaté a toute sa place pour figurer parmi les sports additionnels aux Jeux Olympiques de Paris de 2024.

Les cosignataires :

Pascale Boyer, députée des Hautes-Alpes; Viviane Artigalas, sénatrice des Hautes-Pyrénées; Sophie Auconie, députée de l’Indre-et-Loire; Emmanuelle Anthoine, députée de la Drôme; Jean-Félix Acquaviva, député de la Haute-Corse; Damien Adam, député de la Seine-Maritime; Christophe Bouillon, député de la Charente-Maritime; Pascale Bories, sénatrice du Gard; Valérie Beauvais, députée de la Marne; Bernard Buis, sénateur de la Drôme; Stéphane Buchou, député de la Vendée; Xavier Breton, député de l’Ain; Guy Bricout, député du Nord; Géraldine Bannier, députée de la Mayenne; Fabrice Brun, député de l’Ardèche; Anne Brugnera, députée du Rhône; Philippe Berta, député du Gard; Annick Billon, sénatrice de la Vendée; Danielle Brulebois, députée du Jura; Carole Bureau-Bonnard, députée de l’Oise Fabienne Colboc, députée de l’Indre-et-Loire; François Calvet, sénateur des Pyrénées-Orientales; Francis Chouat, député de l’Essonne; Olivier Cigolotti, sénateur de la Haute-Loire; Daniel Chasseing, sénateur de la Corrèze; Annie Chapelier, députée du Gard; Jean-Pierre Corbisez, sénateur du Pas-de-Calais; François Cormier-Bouligeon, député du Cher; Paul Christophe, député du Nord; Sébastien Cazenove, député des Pyrénées-Orientales; Jacques Cattin, député du Haut-Rhin ;Maryse Carrere, sénatrice des Hautes-Pyrénées; Jeanine Dubié, députée des Hautes-Pyrénées; Nicolas Dupont Aignan, député de l’Essonne; Yves Détraigne, sénateur de la Marne; Alain David, député de la Gironde; Jacqueline Dubois, députée de la Dordogne; Nathalie Delattre, sénatrice de la Gironde; Valéria Faure-Muntian, députée de la Loire; Jean Jacques Ferrara, député de la Corse-du-Sud; Laurent Furst, député du Bas-Rhin; Yannick Favennec, député de la Mayenne; Eric Gold, sénateur du Puy-de-Dôme; Eric Girardin, député de la Marne; Fabien Gouttefarde, député de l’Eure; Véronique Guillotin, sénatrice de la Meurthe-et-Moselle; Philippe Gosselin, député de la Manche; Sylvie Goy-Chavent, sénatrice de l’Ain; Olivier Gaillard, député du Gard; Valérie Gomez-Bassac, députée du Var; Nathalie Goulet, sénatrice de l’Orne; Bruno Gilles, sénateur des Bouches-du-Rhône; Yannick Haury, député de la Loire-Atlantique; Benoit Huré, sénateur des Ardennes; Antoine Herth, député du Bas-Rhin; Danièle Hérin, députée de l’Aude; Patrick Hetzel, député du Bas-Rhin Sandrine Josso, députée de la Loire-Atlantique; Jean-Michel Jacques, député du Morbihan; Guy Dominique Kennel, sénateur du Bas-Rhin; Manuéla Keclard-Mondesir, députée de la Martinique; Aina Kuric, députée de la Marne; Alexandra Louis, députée des Bouches-du-Rhône; Frederique Lardet, députée de la Haute-Savoie; Sébastien Leclerc, député du Calvados; Jacques Le Nay, sénateur du Morbihan; Gilles Lurton, député d’Ille-et-Vilaine; Mohamed Laqhila, député des Bouches-du-Rhône; Jérôme Lambert, député de la Charente; Martine Leguille-Balloy, députée de la Vendée; Bernard Lalande, sénateur de la Charente-Maritime; Joël Labbé, sénateur du Morbihan; Françoise Laborde, sénatrice de la Haute-Garonne; Vivette Lopez, sénatrice du Gard; Sophie Mette, députée de la Gironde; Brigitte Micouleau, sénatrice de la Haute-Garonne; Monica Michel, députée des Bouches-du-Rhône; Stéphane Mazars, député de l’Aveyron; Jean-Louis Masson, sénateur de la Moselle; Didier Marie, sénateur de la Seine-Maritime; Jean-Marie Mizzon, sénateur de la Moselle; Patricia Mirallès, députée de l’Hérault; Patricia Morhet Richaud, sénatrice des Hautes-Alpes; Frédérique Meunier, députée de la Corrèze; Thierry Michels, député du Bas-Rhin; Jean-Philippe Nilor, député de la Martinique; Catherine Osson, députée du Nord; Rémy Pointereau, sénateur du Cher; Sophie Panonacle, députée de la Gironde; Bérengère Poletti, députée des Ardennes; Ludovic Pajot, député du Pas-de-Calais; Alain Pérea, député de l’Aude; Barbara Pompili, députée de la Somme; Cyril Pellevat, sénateur de la Haute-Savoie; Didier Rambaud, sénateur de l’Isère; Cédric Roussel, député des Alpes-Maritimes; Mirelle Robert, députée de l’Aude; Frédéric Reiss, député du Bas-Rhin; Jean-Bernard Sempastous, député des Hautes-Pyrénées; Benoit Simian, député de la Gironde; Denise Saint Pé, sénatrice des Pyrénées-Atlantiques; Nadia Sollogoub, sénatrice de la Nièvre; Hervé Saulignac, député de l’Ardèche; Nicolas Turquois, député de la Vienne; Alice Thourot, députée de la Drôme; Arnaud Viala, député de l’Aveyron; Corinne Vignon, députée de la Haute-Garonne; Isabelle Valentin, députée de la Haute-Loire; Patrick Vignal, député de l’Hérault; Hélène Zannier, députée de la Moselle


Hautes-Alpes : plus de 36 000 bénéficiaires de la baisse des impôts sur le revenu
Cette baisse d’impôt avait été annoncé par le vote de la loi de finances pour 2020, qui prévoyait cette baisse en faveur des ménages les plus modestes redevables de l’impôt sur le revenu.
« Protégeons les Hautes-Alpes », l’AMF lance une campagne de sensibilisation aux gestes barrières
Alors que le Gouvernement a annoncé prendre une décision dans les 10 prochains jours concernant l'ouverture des stations de ski pour Noël, l'AMF 05 lance une campagne de communication dans le département. 
France télévision : Coronavirus, une journée avec les soignants de l'hôpital de Gap
France Télévisions a passé une journée, vendredi 20 novembre, au sein de l'hôpital de Gap (Hautes-Alpes), où le personnel soignant est sur tous les fronts pour faire face à la deuxième vague de coronavirus.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la mesure d'audience (données personnelles).
OK