⟵ Retour

France télévision : Coronavirus, une journée avec les soignants de l'hôpital de Gap

France Télévisions a passé une journée, vendredi 20 novembre, au sein de l'hôpital de Gap (Hautes-Alpes), où le personnel soignant est sur tous les fronts pour faire face à la deuxième vague de coronavirus.

Visionner le reportage

Retourner le patient pour l'aider à mieux respirer ; un geste crucial dans le traitement du coronavirus. "Ça a l'air de rien, mais ça demande beaucoup de logistique", indique Aurélien Jobard, anesthésiste-réanimateur. Le soignant travaille d'habitude dans une clinique, mais il est venu en renfort de ses collègues de l'hôpital de Gap (Hautes-Alpes), où France Télévisions a passé une journée en immersion, vendredi 20 novembre. Au total, une cinquantaine de soignants supplémentaires permettent à l'établissement de tripler son nombre de lits de réanimation.

La réanimation : un choix difficile à faire

L'état d'une patiente de 83 ans se dégrade : l'équipe devra faire le choix de l'admettre ou non en réanimation. Une décision toujours difficile à prendre. "Habituellement, on n'a pas ces pressions de places, on n'a pas à devoir choisir de prendre un patient pour un autre, alors que là, on n'en est pas loin", explique le Dr. Pierre-Yvan Simonoviev. L'équilibre se maintient grâce aux évacuations vers d'autres hôpitaux.


L'Ancien d'Algérie : Commémoration des accords d'Evian, les 59 ans du cessez-le-feu
Près de 60 ans après les Accords d’Evian du 18 mars 1962 nous avons rendu hommage aux victimes civiles et militaire de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc.
4G mobile : 4 nouveaux sites pour améliorer la couverture dans les Hautes-Alpes
Dans le cadre du New Deal mobile, lancé en 2018, Cédric O a signé vendredi 9 avril un arrêté qui impose aux opérateurs d'engager les travaux nécessaires à la mise en services des nouveaux sites permettant l'améliorati...
Avril : le chèque énergie arrive dans les boîtes aux lettres des Haut-alpins
Le chèque énergie est attribué chaque année en fonction des revenus et de la composition du foyer. Cette année, 13 469 chèques sont distribués dans les Hautes-Alpes pour un montant moyen par chèque de 134,5 euros.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la mesure d'audience (données personnelles).
OK