⟵ Retour

Autonomie alimentaire et circuit court : je vais à la rencontre des serriculteurs de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur

Je suis allée à la rencontre de producteurs de fruits et légumes sous serres et j’ai également visité l’usine Richel  installée en région Provence-Alpes-Côte d’Azur. 

Il s’agissait de m’informer sur la culture sous serres et de connaître l’intérêt de ce mode de culture pour notre autonomie alimentaire.  

J’ai visité deux modes de culture un plein terre et hors-sol.  

Le mode de production pleine terre a permis  de diversifier la production de fruits et légumes et de développer une  clientèle de proximité via le circuit-court. 

Le mode de production hors-sol a permis de développer la culture de tomates destinées à l’industrie agro-alimentaire. 

Ces modes de culture permettent de  :  

  1. étaler leur production sur l’année ; 
  2. Augmenter le rendement de la production ; 
  3. Faire un meilleur usage de la photosynthèse ; 
  4. Contrôler l’usage des produits phytosanitaires. 

Ces visites me permettront notamment de nourrir la réflexion sur la mission d’information à venir sur l’autonomie alimentaire de la France et au sein de ses territoires dont je suis  co-rapporteure.


L'Ancien d'Algérie : Commémoration des accords d'Evian, les 59 ans du cessez-le-feu
Près de 60 ans après les Accords d’Evian du 18 mars 1962 nous avons rendu hommage aux victimes civiles et militaire de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc.
4G mobile : 4 nouveaux sites pour améliorer la couverture dans les Hautes-Alpes
Dans le cadre du New Deal mobile, lancé en 2018, Cédric O a signé vendredi 9 avril un arrêté qui impose aux opérateurs d'engager les travaux nécessaires à la mise en services des nouveaux sites permettant l'améliorati...
Avril : le chèque énergie arrive dans les boîtes aux lettres des Haut-alpins
Le chèque énergie est attribué chaque année en fonction des revenus et de la composition du foyer. Cette année, 13 469 chèques sont distribués dans les Hautes-Alpes pour un montant moyen par chèque de 134,5 euros.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la mesure d'audience (données personnelles).
OK