⟵ Retour

Autonomie alimentaire et circuit court : je vais à la rencontre des serriculteurs de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur

Je suis allée à la rencontre de producteurs de fruits et légumes sous serres et j’ai également visité l’usine Richel  installée en région Provence-Alpes-Côte d’Azur. 

Il s’agissait de m’informer sur la culture sous serres et de connaître l’intérêt de ce mode de culture pour notre autonomie alimentaire.  

J’ai visité deux modes de culture un plein terre et hors-sol.  

Le mode de production pleine terre a permis  de diversifier la production de fruits et légumes et de développer une  clientèle de proximité via le circuit-court. 

Le mode de production hors-sol a permis de développer la culture de tomates destinées à l’industrie agro-alimentaire. 

Ces modes de culture permettent de  :  

  1. étaler leur production sur l’année ; 
  2. Augmenter le rendement de la production ; 
  3. Faire un meilleur usage de la photosynthèse ; 
  4. Contrôler l’usage des produits phytosanitaires. 

Ces visites me permettront notamment de nourrir la réflexion sur la mission d’information à venir sur l’autonomie alimentaire de la France et au sein de ses territoires dont je suis  co-rapporteure.


Le Dauphiné : La députée Pascale Boyer se réjouit d'une nouvelle valorisation salariale pour certains soignants
La députée des Hautes-Alpes Pascale Boyer se réjouit d’une nouvelle revalorisation salariale de 183 € pour certains soignants, qui avaient été exclus de cette hausse de salaire à la suite des décisions du Ségur d...
Pascale Boyer orateur pour la "mission flash" sur le service universel de la téléphonie fixe
J'ai été orateur pour la "mission flash" sur le service universel de la téléphonie fixe mené par ma collègue, Célia de Lavergne.Le problème d'accès au réseau téléphonique fixe est bien connu de nos territoires ruraux ...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la mesure d'audience (données personnelles).
OK