âźµ Retour

France inter : Affaire de la queue de loup, Pascale Boyer refuse que ce soit aux hauts-alpins de payer

đź“» Ecouter Denis Chaissoux, journaliste de France Inter, sur l'affaire de la queue de loup

"DĂ©jĂ  qu'il n'y a plus de saison, on passe du grand froid au Sirocco - pour info, le « grand froid Â» c’est le nouveau nom mĂ©diatique donnĂ© Ă  l’hiver. On nous masque la vĂ©ritĂ© sur la platitude de la terre, on se gèle au Texas pendant que les bourgeons affolĂ©s rentrent et sortent entre deux vrombissements d'abeilles dĂ©boussolĂ©es…  

La pandĂ©mie scie les câbles des tĂ©lĂ©skis et nous oblige Ă  monter faire les pistes vertes en taxi… Et voila t’y pas qu'en ouvrant sa boite aux lettres il est possible d'y trouver, Ă  dĂ©faut de billet d'amour, une vĂ©ritable queue de loup ! Belle et fournie que la vilaine bĂŞte noire a tout naturellement laissĂ© pour compte en venant relever le courrier du PrĂ©sident du Conseil DĂ©partemental des Hautes-Alpes.

Une queue de loup ! « Merci compère loup de t’être auto-mutilĂ©, ainsi moi PrĂ©sident, ai-je refilĂ© Ă  la PrĂ©fète en fĂ©vrier 2020 le superbe appendice afin de fĂŞter dignement son dĂ©part Â».

Cadeau original, contrairement aux fleurs trop pĂ©rissables, alors qu’une queue loup est plus prĂ©sentable. 

« Acte politique pour dĂ©fendre le pastoralisme Â»â€¦ nous dit le rĂ©cent retoquĂ© aux dernières municipales dans le DĂ©voluy. Certes le pastoralisme est indispensable n’est pas viable face Ă  la concurrence internationale avant tout mais il est heureusement soutenu par diffĂ©rentes aides consĂ©quentes. Les moyens sont lĂ  pour continuer Ă  faire le mĂ©tier malgrĂ© les prĂ©dations du loup qui n’a toujours pas compris que le vĂ©gĂ©tarisme c’est l’avenir. Ce n’est donc pas une profession abandonnĂ©e, tant mieux. 7 associations de dĂ©fense de l’environnement ont saisi la justice et lundi dernier le tribunal a requis 2 mois de prison avec sursis et 3500 € d’amende. On n’a pas le droit de dĂ©tenir, transporter et cĂ©der une partie d’une espèce protĂ©gĂ©e. Mais dans quel pays vit-on si on ne peut plus faire des cadeaux raffinĂ©s aux gens qu’on aime ?! M. Bernard s’en sort bien, ce genre de plaisanterie peut monter Ă  150 000 € et 3 ans de prison. Le jugement est en dĂ©libĂ©rĂ© au 12 mars.

Mais d’inquiĂ©tude n’ayez point car ce que l’on sait moins, c’est que le Conseil DĂ©partemental a votĂ© Ă  une Ă©crasante majoritĂ© une protection fonctionnelle. Traduction = la prise en charge totale des frais d’avocat et le montant de la condamnation en faveur de la partie civile, pas la partie pĂ©nale (les 7 associations), sera payĂ©e par vous, amis contribuables Hauts-Alpins. Saluons Pascale Boyer, dĂ©putĂ©e de Gap qui a votĂ© contre. Si on assume son acte, en faisant d’une queue de loup une arme politique illĂ©gale, très bien mais là…vous aurez soutenu un hĂ©ros Ă©cologique pour qui un bon loup est un loup mort. MĂŞme dans les Contes de Perrault, les canidĂ©s n’auraient pas imaginĂ© une telle issue. Donc les loups qui nous Ă©coutent, planquez vos queues ou apprenez comme les lĂ©zards Ă  en faire repousser une deuxième de secours, on ne sait jamais !"

Denis Cheissoux


Communiqué de presse : "l'usine fibre excellence est sauvée" : Pascale Boyer est satisfaite du maintien de l'activité de la filière bois-papier
Suite à la validation par le Tribunal de commerce de Toulouse de la reprise du site industriel Fibre excellence de Tarascon et de l’annonce d’une aide à l’investissement de l’Etat et de la Caisse des dépôts, je suis s...
Libération : Pascale Boyer cosigne une tribune pour la protection des orphelins de féminicides
Il est nécessaire de garantir un accompagnement médical et psychologique à long terme pour les enfants dont la mère a été tuée par son conjoint, selon un collectif de députés.
Le Dauphiné : Treize propositions en faveur de la filière lait de montagne
Pascale Boyer, députée des Hautes-Alpes, et Jean-Pierre Vigier, député de Haute-Loire, ont présenté mercredi 21 juillet en commission des affaires économiques leur rapport d’information sur la production laitière (hor...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la mesure d'audience (données personnelles).
OK