Fil Info

Les députés de la majorité votent des avancées en faveur de l'égalité économique et professionnelle entre les femmes et les hommes

Mercredi 12 mai 2021, l'Assemblée nationale a adopté à l'unanimité la proposition de loi visant à accélérer l’égalité économique et professionnelle entre les hommes et les femmes.

Cette loi portée par Elisabeth Moreno et Frédérique Vidal répond à une urgence collective : lever les freins à l’émancipation financière et économique des femmes. 

En effet, malgré de nombreuses mesures déjà mises en place, les inégalités économiques de genre perdurent. Ainsi,  poste égal, les femmes gagnent 10,5 % de moins que les hommes ; elles ont 30 % de chances en moins d’être financées par les principaux fonds de capital‑risque que les hommes ; une seule femme dirige une société du CAC 40, dix ans après la loi dite « Copé-Zimmermann », instaurant des quotas de femmes dans les conseils d’administration et de surveillance.

Cette proposition de loi vise donc à agir sur plusieurs leviers afin de lever les obstacles de parité en matière d’enseignement supérieur, de gouvernance économique, ou de financement de l’entreprenariat féminin. Les principaux articles portent sur :

  1. La conception d’un « index de l'égalité » dans les établissements d'enseignement du supérieur (article 6) ;
  2. l’instauration de quotas de femmes parmi les instances dirigeantes des entreprises de plus de 1 000 salariés (article 7) ;
  3. l’introduction d’objectifs de mixité dans le soutien aux entreprises de la banque publique BpiFrance (article 8).

Le texte comprend également des dispositions visant à lutter contre les inégalités économiques « du quotidien » frappant les femmes, telles que :

  1. l’obligation de versement du salaire et des prestations sociales individuelles sur un compte bancaire dont le salarié est le détenteur ou codétenteur (articles 1er et 2) ;
  2. la garantie d’un droit de formation aux femmes bénéficiaires de la de la prestation partagée d’éducation de l’enfant (article 3) ; 
  3. des places réservées en crèches aux familles monoparentales, constituées à 85 % de femmes (article 4).  
RCF : Pascale Boyer parle de son engagement en politique, et de quelques thèmes d'actualité
10 sept. 2021
Pascale Boyer, députée de la 1ère circonscription des Hautes Alpes, parle de son engagement en politique, et de quelques thèmes d'actualité. Elle répo