Fil Info

27/07 : #PLFR2022 Grâce aux députés Renaissance, le pouvoir d’achat des Français est protégé !

Dans la nuit du mardi 26 au mercredi 27 juillet, l’Assemblée nationale a adopté le projet de loi de finances rectificative pour 2022. Ce texte permet de compléter l’arsenal de mesures déjà mis en place afin de protéger les Français face à l’inflation. 

Ce projet de loi de finances rectificative pour 2022 permet de revaloriser le travail, de poursuivre les baisses d’impôts et de soutenir nos collectivités locales. Ajouté au projet de loi « pouvoir d’achat » adopté en première lecture en fin de semaine dernière, plus de 20 milliards d’euros ont été votés pour protéger le pouvoir d’achat des Français. Face aux conséquences de la crise sanitaire, quelque 23 milliards d’euros avaient déjà été engagés depuis l’an dernier. 

« Les députés Renaissance continuent de protéger le pouvoir d’achat des Français avec une ligne claire : ni dette, ni impôts supplémentaires. Des compromis importants ont été trouvés grâce au débat parlementaire sur la baisse du prix des carburants, le soutien apporté aux Français dans les territoires ruraux face à la hausse du prix du fioul et la compensation au bénéfice de nos collectivités locales. Nous nous réjouissons des avancées et de cette nouvelle méthode de travail », a déclaré Aurore BERGÉ, présidente du groupe Renaissance. 

Ce texte porte des mesures fortes pour protéger le pouvoir d’achat des Français : 

1. Dès septembre, le prix des carburants à la pompe baissera de 50 centimes par le biais d’une hausse de 18 à 30 centimes de la remise d’État, à laquelle s’ajouteront les 20 centimes annoncés par le groupe TotalEnergies. 

2. Pour que le travail paie mieux, nous augmentons le plafond de défiscalisation des heures supplémentaires à 7.500 euros pour l’année 2022, et nous permettons aux salariés qui le souhaitent de convertir leurs RTT en salaire. 

3. Nous protégeons nos entreprises en prolongeant de six mois, jusqu’au 31 décembre 2022, la période pendant laquelle l’octroi d’un Prêt garanti par l’État « Résilience » sera autorisé. 

4. Nous rendons 138 euros par an aux Français en supprimant la contribution à l’audiovisuel public, tout en garantissant son indépendance. 

5. Nous proposons une solution concrète aux enjeux environnementaux en augmentant de 600 à 800 euros le plafond du forfait mobilités durables. 

« Nous nous battons pour des baisses de prix immédiates pour les Français : entre l’augmentation de la ristourne de l’État et l’engagement de TotalEnergies, la baisse sur les prix des carburants atteindra 50 centimes dès septembre. Là où les oppositions voulaient taxer davantage, nous avons trouvé une solution de compromis, avec l'annonce par Bruno LE MAIRE d'une aide de 30 centimes par litre à la pompe, dès la rentrée », a souligné Jean-René CAZENEUVE, rapporteur du projet de loi.